Biscuitage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Toute pièce en argile ne peut que rarement être conservée en l’état. En effet les argiles sont solubles dans l’eau ou dans tout environnement humide. A ce stade la pièce peut être décorée avec certains engobes ou le travail de nériage peut être fait.

Pour pouvoir utiliser une argile il est nécessaire de la « biscuiter ». « Bis coctus » en latin qui a donné « biscuit » en français (selon le littré), veut dire « cuit deux fois » car cette première cuisson exige une deuxième cuisson pour finir la pièce.

La première cuisson sert à éliminer l’eau et d’autres gaz. En ce qui concerne la faïence, après cette première cuisson, on a l’habitude de la décorer aux jus d’oxydes et avec des émaux. Pour fixer ces décors et obtenir cet effet « vernissé » si caractéristique à la céramique, il faut une deuxième cuisson.

Cette seconde cuisson peut parfois être suivi d’une troisième cuisson pour le décor à basse température comme les décors à l’or, au platine ou les décalcomanies. Souvent ce troisième feu est utilisé pour la porcelaine décorative et les décors sont posés sur des objets à utilisation décorative uniquement.